Upcast 83 – 30 sept. 2019

Abonnez-vous Itunes Djpod Podmust Facebook Twitter

Divertissements (00:06:29)

Portrait de la jeune fille en feu / Fin des spoilers : 00:22:46

Ad Astra / On commence à en parler à 00:22:46 et fin des spoilers : 00:36:43

Super Filmo Battle : Brad Pitt (00:36:43)

Projets risqués

  • Un nouveau Battlestar Galactica
  • Les Misérables tente les Oscars

Projets qui hypent

  • The Irishman, ça y est !
  • Titane, le nouveau Ducournau
  • Un (presque) nouveau massacre à la tronçonneuse

Point Emmy

Conseils flash

  • Marianne ça se confirme !
  • Désenchantée S2 -2/3 premiers épisodes

Jeux vidéos (01:32:44)

Débat : Un jeu appartient-il à son époque ou peut-il traverser le temps ?

Attentiomètre : Last of Us Part Two

Projets risqués

  • Mario Kart Tour démarre en trombe mais…
  • Steam à la revente ?

Projets qui hypent : Le bâton de joie de SNK

Pour Inktober :

Fin en musique : Hiroyuki Sawano feat. Gemie – Λsʜᴇs ~RETURNS~
PROMARE ORIGINAL SOUNDTRACK
(02:27:26)

Abonnez-vous Itunes Djpod Podmust Facebook Twitter
Par Gregoire / Le 30 septembre 2019 / 4 Commentaires »
4 Commentaires sur "Upcast 83 – 30 sept. 2019"
  1. MonsieurYule dit :

    Ces goûts douteux dans la battle sur la filmo de Brad Pitt ahahah

  2. Pikachoux_bzh dit :

    Salut les filles !
    Super intro de Dim sur sa séance de ciné 🙂
    Sur Marianne, j’ai pas pu passé le 1er épisode… Trop mal joué. Mais je vais peut-être pousser un peu plus vu les commentaire de Greg.
    Concernant les vieux jeux, c’est un peu comme conduire une ancienne voiture. Ça a son charme, mais ça n’a pas le confort des voitures modernes. C’est un peu comme ça avec le JV. J’ai fais essayer Link’s Awakening à ma fille qui a découvert la licence avec Botw…. Elle n’aime pas, c’est pas un “vrai” Zelda pour elle. La 2D, la jouabilité, les donjons, ça passe pas ^^!

    Petit conseil JV : Control de Remedy. Sûrement un des jeu les plus barrés auquel j’ai joué, si vous aimez les univers Lynch, Lost, Fringe, X-files… Vous allez être servi. Une DA de dingue servie par une technique à la ramasse, une jouabilité bien maîtrisée. Mais une difficulté en dent de scie associée avec une caméra capricieuse font que l’on perd vite son self-control. Et de plein de petits problèmes qui gâchent le plaisir de jeu : La carte qui s’affiche pas, le jeu qui rame quand tu sors de pause, caméra mal placée, absence de HDR mais techno RTX sur la version PC Oô. Le rendu sur une Xbox One X est pas foufou.

  3. soyphrenn dit :

    Bien le bonjour à tous ! Ravi de vous retrouver après l’été 🙂
    Et merci pour la barre de rire avec votre vanne d’UFC/MMA :’D

    Débat très intéressant sur les jeux et leur époque ainsi que sur le jeu d’occasion démat. Vos débats, c’est ce que je préfère écouter. Bien plus que les news à rallonges, projets pourris/risqués etc. N’hésitez pas éditorialiser vos news sur des débats communs. Après ce je-donne-mon-avis-mais-vous-faites-comme-vous-voulez, je pense aussi qu’un jeu appartient à son époque. Comme le JV est lié à la technologie du moment, il est foncièrement dépendant de l’époque à laquelle il sort. Plus que les autres arts, le JV est en constante évolution et regarde tout de même toujours vers l’avenir (même si aujourd’hui, la technologie est moins axée sur le photoréalisme comme vous l’évoquiez). Après quelques oeuvres persistent, mais elles restent très anecdotiques par rapport au marché global que représente le JV. C’est un art qui à vocation éphémère car il dépend beaucoup d’un appareil compatible pour le faire vivre. Et je pense aussi qu’un remake est un autre jeu. Pour moi l’exemple le plus frappant est Shadow of the colossus. L’oeuvre original est dépendant à 100% de son époque. J’veux dire par là que les contraintes de l’époque ont modelés le jeu pour en éclore ce qu’il est devenu. Son remake n’est qu’un gimmick. Mais c’est une oeuvre factice qui ne fait que singer l’oeuvre original. Le remake à toute sa raison d’exister et à permis à beaucoup de joueur de pouvoir y jouer. Juste cela lui donne toute sa raison d’être. Mais Ueda n’aurait sans doute jamais développer le jeu ainsi s’il l’avait développé en 2018. En cela, le remake est un jeu bâtard, quelque part entre deux mondes parallèles : le remake n’est ni un jeu de 2018, ni un jeu de 2005. La force du jeu de 2005 est né de contraintes, ce qui, à mon sens, rend le remake beaucoup moins percutant en tant qu’oeuvre (même s’il est indéniablement plus joli).

    Pour la revente des jeux démat, j’ai peur que l’UFC Que choisir ait ouvert une boite de pandore… Ce serait dommageable si, sous la contrainte de la loi, les revendeurs passaient tous à l’abonnement pour solutionner le “problème” de l’occasion démat (qui est un non-sens…).

    +++ et bon week-end !

  4. François dit :

    Yao : “Coucou à François qui aime bien les vieilleries”.
    François (en retard ou qui écoute les ep dans le désordre) : Eh… 🙂
    (à Greg) Leclassic-gaming, c’est comme le ciné-club. Tu profites d’un Chaplin même si il n’est pas en 4K. Après, même, si je préfères les jeux originaux, je n’ai rien contre les bonnes remasterisation ou remake comme ce Zelda. Plus que les remake au cinoche d’ailleurs. Mais j’adore encore plus les nouveaux jeux développés pour d’anciennes machines. C’est niche mais c’est bien cool.

Laisser un commentaire